31/08/2016

SANG-DE-LUNE de Charlotte Bousquet

ATTENTION GROSSE CLAQUE !
De quoi parle Sang-de-lune ? De la liberté d'aimer, de choisir son destin, de la construction de soi et du courage qu'il faut pour arriver. De la condition des femmes aussi, enfin surtout de l’oppression et des violences faîtes aux femmes en fait. Mais rassurez-vous ce n'est qu'une fiction, l'histoire se passe dans une cité FICTIVE ! Toutes ressemblances avec la réalité seraient fortuites... enfin si ça vous aide à dormir de le penser à vous de voir.

A Atla, les femmes, les sang-de-lune, les impures, sont soumises aux fils-du-soleil, les hommes, les tout-puissants. La jeune Gia a toujours vécu dans cette cité, comme les autres elle avance courbée et suit les règles, mais sa petite sœur, Arienn, est bien plus rebelle. Elle ne rêve que de liberté et d'ailleurs mais les villageois y voient le signe du mal qui ronge toutes les femmes. Lorsque le mariage de Gia est annoncé, tout s'accélère pour les deux sœurs, une fois soumise à son mari elle ne pourra plus protéger Arienn. Par amour pour sa sœur, Gia, va trouver le courage de briser ses chaines et pour la première fois de sa vie choisir sa route. Une route sombre, semée de pertes, de douleurs mais aussi de rencontres tout droit sorties de son passé. Motivée par un mélange de culpabilité, de peur et de désir de vengeance Gia parviendra-t-elle à se libérer de son éducation et de ses croyances ?
Même dans une société où la peur, la violence, l'obéissance aveugle dominent tout et anesthésient les cœurs, il y a  encore de l'espoir et des personnes assez courageuses pour se battre, changer les choses et aimer.
"La peur aveugle. La peur étouffe, La peur est une arme d'oppression."
Charlotte Bousquet nous offre ici un roman qui fait vraiment réfléchir sur la condition des femmes dans le monde, l'oppression sociale et religieuse, la banalisation de la violence. Voilà, si vous voulez mon avis, un livre qui devrait être étudié en cours. Car chaque personne, fille ou garçon, devrait, aujourd'hui ,savoir qu'elle est libre de choisir sa vie.

Merci M'dame !


Signé : 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire